Promotions of breastmilk substitutes, commercial complementary foods and commercial snack products commonly fed to young children are frequently found in points‐of‐sale in Bandung City, Indonesia

© 2016 Sarah Hoibak/VectorWorks, Courtesy of Photoshare

This article was published in the Maternal & Child Nutrition Supplement: Marketing and Consumption of Commercial Foods Fed to Young Children in Low and Middle‐income Countries.

Abstract: Few studies have documented the marketing of commercial foods and beverages for infants and young children in West Java, Indonesia. To assess the prevalence of promotions at points‐of‐sale for commercially produced products commonly fed to young children in Bandung City, 43 small and large stores were visited in 2017. Promotions for breastmilk substitutes (BMS), commercially produced complementary foods (CPCF), and select types of commercial snack products were photographed and information recorded on promotion characteristics. There were 402 and 206 promotions observed with BMS and CPCF products, respectively. Sixteen promotions with BMS products for infants under 12 months were found in 42.9% of stores selling BMS, violating national regulations. Almost all BMS promotions (98.3%) included BMS products for ages 1 year and above (“growing‐up milks”). Of all BMS products available for sale, half of all infant/follow‐up formula and 77.2% of growing‐up milks were promoted. CPCF were found in 97.7% of stores, and 81.0% of these stores had promotions; 70.5% of all available CPCF products were promoted. Of the 2,451 promotions observed for commercial snack products, 17.3% used promotional techniques targeting young children or caregivers. Joint‐promotions were common, with BMS and CPCF marketed in combination with commercial snack products; 49.0% of BMS promotions were joint BMS‐snack promotions, and 80.0% or more of infant/follow‐up formula promotions included a commercial snack. Revising and enforcing infant food and beverage marketing regulations to ensure consistency with global standards are necessary to protect and promote optimal infant and young child feeding in Indonesia.

Authors: Dian N. Hadihardjono, Mackenzie Green, Ame Stormer, Agustino, Doddy Izwardy & Mary Champeny

___________________________________________________________________________________

Titre : La promotion des substituts du lait maternel, desaliments de complément et des collations industriels commercialisés couramment consommés par les jeunes enfants, est fréquente dans les points de vente à Bandung, en Indonésie

Revue : Maternal & Child Nutrition

Auteurs : Dian N. Hadihardjono, Mackenzie Green, Ame Stormer, Agustino, Doddy Izwardy et Mary Champeny

Résumé

Peu d’études ont documenté la commercialisation des aliments et boissons industriels commercialisés, destinés aux nourrissons et aux jeunes enfants, dans la province de Java occidental, en Indonésie. Pour évaluer la prévalence de la promotion de ces produits fréquemment consommés par les jeunes enfants au niveau des points de vente  de la ville de Bandung, des visites ont été réalisées dans 43 petits et grands magasins en 2017. Les pratiques promotionnelle des substituts du lait maternel, desaliments de    complément et de certains types de collations industriels commercialisés ont été photographiées et les informations relatives aux caractéristiques de ces promotions ont été enregistrées. On a observé 402 promotions sur les substituts du lait maternel et 206 sur les aliments de complément industriels commercialisés. On a noté seize promotions sur les substituts du lait maternel destinés à des nourrissons de moins de 12 mois dans 42,9 % des magasins vendant ces produits, en violation aux réglementations nationales. La majorité des promotions sur les substituts du lait maternel (98,3 %) concernaient les produits destinés à des enfants d’au moins un an (« laits de croissance »). De tous les substituts du lait maternel disponibles en vente, la moitié de toutes les préparations pour nourrissons/de suite et 77,2 % des laits de croissance faisaient l’objet d’une promotion. On retrouvait des aliments de complément industriels commercialisés dans 97,7 % des points de vente et 81,0 % de ceux-ci bénéficiaient de promotions ; 70,5 % de tous les aliments de complément industriels commercialisés en vente faisaient l’objet d’une promotion. Parmi les 2 451 promotions de collations industrielles commercialisées observées, 17,3 % utilisaient des pratiques promotionnelles ciblant les jeunes enfants ou les gardiens d’enfants. La pratique de la promotion croisée était courante, avec des substituts du lait maternel et des aliments industriels commercialisés parallèlement avec les collations ; 49,0 % des promotions sur les substituts du lait maternel étaient similaires à celles des collations et au moins 80,0 % des promotions sur les préparations pour nourrissons/de suite comprenaient une collation. Il est nécessaire de réviser et d’appliquer les réglementations sur la commercialisation des aliments et boissons destinés aux nourrissons pour assurer le respect des normes globales dans le but de protéger et promouvoir une alimentation optimale du nourrisson et du jeune enfant.

Principaux messages

  • La promotion des aliments industriels commercialisés destinés aux nourrissons et aux  jeunes enfants était fréquente dans les points de vente de la ville Bandung, en Indonésie.
  • Des violations à la réglementation en vigueur en Indonésie et au Code international de commercialisation des substituts du lait maternel ont été constatées.
  • Presque toutes les promotions de substituts du lait maternel comprenaient un lait de croissance et 49,0 % comprenaient une promotion croisée avec les collations.
  • Près d’un cinquième des promotions pour les cinq catégories de collations industriels commercialisés ciblaient les enfants et les gardiennes d’enfants.
  • L’application de la réglementation nationale est nécessaire pour limiter les promotions pouvant avoir une incidence néfaste sur l’alimentation des enfants. Une réglementation supplémentaire devrait être envisagée pour limiter la promotion de substituts du lait maternel auprès d’enfants plus âgés, la promotion croisée de substituts du lait maternel avec les collations, la promotion inappropriée d’aliments de complément industriels commercialisés et les publicités des collations malsaines ciblant les enfants.
View Resource
Share This